Les Verts demandent l’abandon du projet Laurentia

 « Ce n’est pas acceptable pour les citoyens de la région de Québec ! »

Québec – 28 avril 2021Le Parti vert du Canada (PVC) s’est positionné officiellement contre le projet Laurentia à l’occasion d’un webinaire organisé pour le Jour de la Terre par l’Alliance des Verts de la région de Québec-Chaudière-Appalaches (QCA).

Le 21 avril dernier, M. Daniel Green, vice-président francophone du PVC et spécialiste en problématique des substances toxiques dans l’environnement, a pris la parole au nom de Madame Annamie Paul, cheffe du PVC. Le PVC s’oppose à Laurentia, le projet d’agrandissement du Port de Québec. Les Verts tiennent à l’abandon immédiat de ce projet qui, selon eux, ne respecte pas la bonne gestion environnementale du territoire. 

Pour M. Green, « c’est un projet qui ne répond pas à une vision de développement durable, c’est la vision d’un développement dur ». Pour les Verts de la région de Québec et Chaudière-Appalaches, il y a des alternatives qui tiennent compte d’un milieu urbain vivant dans le respect de la faune et des espèces.

M. Marcel Paré, cofondateur de la Table citoyenne du Littoral Est et membre actif du Conseil du quartier Maizerets, plaide pour la décroissance des industries dans le quartier Maizerets et propose une vision de « Québec, ville résiliente ».  Ce projet de transformation urbaine propose une revitalisation du quartier afin d’en améliorer la qualité de vie, en plus de combattre l’étalement urbain. Il y aurait la capacité d’y installer plus de 28,000 nouveaux citoyens, avec des parcs et espaces verts où il ferait bon vivre.

Un autre membre de cette Table citoyenne, M. Daniel Guay, soutient que « la construction de Laurentia aurait des effets environnementaux résiduels négatifs importants, directs et cumulatifs ».  Laurentia, est un projet du Port de Québec de construire, à même le fleuve, un quai de 615 mètres de long et un arrière-quai pouvant accueillir l’équivalent de 700,000 conteneurs par année. On prévoit le passage dans les quartiers centraux d’un camion toutes les 3 minutes et demie et d’un train de 90 wagons 6 jours sur 7.  M. Guay amène qu’ « il aurait un effet négatif non seulement sur les citoyens, mais aussi sur les poissons, spécialement pour le bar rayé dont c’est la zone pour frayer. »  Selon lui, le rapport défavorable de l’Agence d’évaluation d’impact du Canada (AEIC) aborde exactement dans ce sens et représente une victoire pour l’environnement. 

M. Daniel Chicoine, porte-parole de l’Alliance des Verts de QCA, appuie M. Green lorsqu’il avance que ce n’est pas un syndrome de “pas dans ma cour”. Pour M. Chicoine, « la cour est déjà pleine, le port de Québec a déjà assez pollué la ville de Québec et la cohabitation ne fonctionne plus ; Laurentia n’est pas acceptable pour les citoyens de la région de Québec ! »

Il est possible de revoir la présentation “Laurentia, le littoral et les citoyens de Québec” à l’aide du lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=eqceGLW-KuU




-30-

  

Source : Alliance des Associations de Circonscriptions Électorales (ACE) du Parti vert du Canada de Québec-Chaudière-Appalaches.

 

Renseignements :

Daniel Chicoine, porte-parole
Alliance du Parti Vert de Québec-Chaudière-Appalaches

Téléphone : 581-681-4164

qca@partivert.ca